Migration d'une base de données existante

La compatibilité avec Oracle a porté tous ses fruits et a atteint les objectifs escomptés. Cette fonctionnalité est de toute évidence un atout important pour pouvoir travailler simplement avec EDB Postgres.Terry Schmitt, Data Systems Engineer chez Clear Capital
Détails du cas d'utilisation

Clear Capital compte parmi ses clients des établissements de crédit hypothécaire et des fournisseurs de services, des investisseurs, des entreprises parrainées par le gouvernement et des agences de notation pour l'évaluation des risques liés à la propriété. Un de ses produits stratégiques, Home Data Index, utilisait Oracle. À l'époque, la société était confrontée à une hausse des coûts de licence parce que l'application connaissait une croissance rapide, qui devait se poursuivre. La société voulait donc maîtriser les coûts. Clear Capital a migré l’application vers EDB Postgres, profitant de la compatibilité de la base de données EDB avec Oracle. L’application a également utilisé la technologie géospatiale ; et avec EDB Postgres, Clear Capital a pu utiliser PostGIS, une extension open source géospatiale de Postgres.

Ce que nous avons fait

EDB a évalué l'application Home Data Index à l’aide de l'EDB Postgres Migration Assessment Toolkit afin de déterminer le niveau de difficulté de la migration. Environ 80 % des fonctions et packages de l'application Oracle étaient fort comparables à ceux d’EDB Postgres Advance Server et ont pu s'exécuter tout de suite après la migration. EDB a dépêché un ingénieur sur place pour aider l'entreprise à personnaliser davantage la solution. Clear Capital a déployé EDB Postgres Enterprise Manager pour rationaliser l’administration de la base de données et a utilisé l’utilitaire Dynatune d'EDB afin d’optimiser les ressources système. La société a également déployé EDB Postgres Replication Server pour profiter d'une haute disponibilité. Enfin, Clear Capital a implémenté la fonctionnalité de cache infini dans EDB Postgres Advanced Server pour faire passer les temps de traitement des transactions extrêmement volumineuses de plusieurs minutes à seulement 1,5 secondes.